Créer des liens et coopérer, sans passer par les mots. Mission impossible ? Essayez le Jeu des Baguettes.

Le Jeu des Baguettes

Comment tisser des liens dans un groupe si ceux qui le composent ne parlent pas tous la même langue? Voici une animation simple : deux par deux, les participants maintiennent un contact visuel en tenant une paire de baguettes à bout de doigts. Ils sont invités à bouger simultanément leurs mains, leurs bras, leur corps,  sans faire tomber les baguettes, en maintenant le contact visuel.

A première vue, il s’agit d’un petit exercice d’habileté corporelle. Mais en réalité, le Jeu des Baguettes permet de travailler une série d’habiletés sociales : composer avec le stress, coopérer avec les autres, surmonter un échec (les baguettes tombent nécessairement),  maintenir l’attention de l’autre ou induire une rétroaction.

Le regard, outil de coopération

Par le seul regard et le lien symbolique que constituent les baguettes, ce jeu permet de créer un lien de coopération. Le lien se renforce à mesure que les défis augmentent : effectuer un pas de danse,  réussir un tour sur soi, ajouter des participants, etc.

Avantages

  • L’animation dure à peine dix minutes.
  • Sa particularité est qu’elle ne passe pas par le langage. L’absence de mots peut constituer un avantage pour des enfants. Ou pour des adultes qui maîtrisent moins bien une seconde langue.
  • Le Jeu des Baguettes peut être utilisé dans le cadre des techniques d’ouverture à la différence, de lutte contre les stéréotypes.

Ce qu’ils en disent

Le Jeu des Baguettes a été proposé par l’Ecole du Vivre Ensemble à l’école Saint-Stanislas d’Etterbeek.

Les enfants : « C’est comme parler sans les mots ! » « Ça crée de l’amitié ! ».

Leur institutrice : « Jamais Marouane ne m’avait regardée avec une telle intensité… ».

Share This