Le collectif artistique Power of Art House est à l’origine du projet Moving People, une interpellation à ouvrir les yeux et entendre la souffrance qui se cache dans l’histoire de chaque réfugié.

Dans le cadre de son projet d’art urbain Moving People, le collectif Power of Art House a produit 10 figurines représentant 10 réfugiés réels, aux histoire uniques. Dans un premier temps, plus de 10.000 reproductions ont été disséminées dans les rues d’Amsterdam et de La Haye ( Pays-Bas). Disposées dans des endroits aussi divers que des bancs, des gares ou l’entrée des ministères, ces figurines dépeignent des moving people : des gens en cours de route. Mais elles évoquent aussi des personnes qui, par leur histoire – que personne – ne demande à entendre, nous bousculent. Celui qui croise un personnage miniature peut l’emmener avec lui et le placer ailleurs. Ou le prendre en photo et partager l’image sur les réseaux sociaux. A chacun sa manière de contribuer au projet.

Les artistes l’expliquent ainsi leur intention : « Pour ouvrir les yeux, pour renforcer l’empathie et la cohésion sociale, pour construire des ponts et pour que les gens jettent un autre regard sur les réfugiés, sur leurs semblables. Sans montrer personne du doigt, nous voulons illustrer qu’une souffrance se cache en chaque réfugié, mais qu’ils veulent précisément garder leur dignité humaine. »

L’expérience Moving People a été réitérée à Gand (Belgique), avec de nouvelles rencontres.  Découvrez les récits en néerlandais de Lin & Remy, Istahil, Helen, Arjuman,  Jihin, Alex, Idris, Bahram, Inas, Halat, Tourad, Kassala, Avin, Kassem, et Claudine… ici

 

En savoir +

https://www.movingpeople.nu/over-het-project/?lang=en

Illustration © Chris de Bode

Share This