Il ne faut que 7 secondes pour juger quelqu’un sur son apparence. Que se passe-t-il lors d’une première rencontre dans une totale obscurité ?

Le film promotionnel de Coca Cola capte d’emblée l’attention du spectateur. Le pitch : 6 personnes font connaissance dans l’obscurité totale. Chacun se raconte en une phrase, les autres devant déduire son apparence à partir des informations divulguées. Bien vite, l’effet attendu se produit : les stéréotypes fusent de toutes parts. Quand les lumières s’allument, c’est la stupéfaction. Celui que l’on pensait conforme à une image s’en éloigne considérablement et, surtout, est très similaire à nous-mêmes. L’arabophone est blanc, le tatoué est philosophe, le rockeur est BCBG, le sportif de haute voltige est en chaise roulante, … Le slogan final, s’il était détaché de la marque, mériterait d’être considéré plus souvent : « Labels are for cans not for people ».

En savoir +

Une campagne de Coca-Cola lancée au Moyen-Orient en 2015, à l’occasion du Ramadan.

Share This