Il faut faire très attention au regard que l’on porte sur eux [les migrants], que ce soit la condescendance ou la pitié, ce sont-là des choses extrêmement blessantes. Je crois que le seul regard correct que l’on peut porter sur eux, c’est en leur demandant “quelle est votre richesse ?”, “qui êtes-vous, que je ne suis pas ?”. […] Intégrer quelqu’un à notre monde en lui disant “rappelle-toi, tu viens d’ailleurs et tu es aussi expert d’un autre monde”, c’est comme ça que nous devons regarder nos migrants, comme des ambassadeurs potentiels de mondes nouveaux.

Tobie Nathan

A voir: Tobie Nathan sur FranceInter

Share This