Tours d’horizons décoloniaux ©Iteco

​La question décoloniale continue à occuper les réflexions du secteur de la coopération et développement : plus qu’une thématique, ces interrogations s’inscrivent dans un processus qui vise une approche plus juste des relations dans l’aide au développement. Décoloniser ou décolonialiser ?

De nombreuses initiatives et débats ont été menés par les membres des ACNG et leurs partenaires, en 2020 notamment où le cycle Decolonize Now ! a remporté un vif succès. Organisés en partenariat avec le CNCD-11.11.11, CEC, Echos Communication, Hand in hand tegen racisme, Imazi.Reine, Justice et Paix et Recognition, ces débats ont prouvé que ce thème représente un intérêt important : ils ont été suivis en ligne par plus de 528 personnes.

Suite à ces réflexions, ACODEV, CEC, Echos communication et ITECO souhaitent contribuer à cette réflexion en accompagnant des ONG à travers une trajectoire spécifique. L’objectif de cette trajectoire est d’offrir un appui pratique et un renforcement des capacités, en mettant en place un processus en co-construction, permettant entre autres, de rassembler des outils et des ressources renforçant les OSC dans leurs efforts pour décoloniser leur fonctionnement, leurs actions – éducatives et de plaidoyer – ainsi que leur communication.

“Que l’on songe aux luttes des races en Amérique centrale ou en Amérique latine, pour ne prendre que cet exemple, et l’on s’apercevra qu’il s’agit là d’un héritage ou d’une survivance du régime colonial dans des pays qui ont pourtant accédé à l’indépendance depuis 150 ans (…) Le colonialisme n’est pas terminé si tôt qu’on le croit parce que l’impérialisme aura été militairement vaincu. En bref il ne saurait s’agir pour nous de déplacer le colonialisme ou d’intérioriser la servitude. Ce qu’il faut c’est le détruire, c’est l’extirper au sens propre du mot, c’est à dire d’en arracher les racines, et voilà pourquoi la décolonisation vraie sera révolutionnaire ou ne sera pas”

Aimé Césaire

Le premier atelier de cette trajectoire fait le point et tente d’offrir une vue d’ensemble sur des initiatives, démarches et trajectoires décoloniales qui nous semblent intéressantes à partager dans le secteur de la solidarité internationale au sens large. Dans quels paradigmes se situent-elles ? Avançons-nous dans la même direction ? Et que pouvons-nous apprendre l’un de l’autre ?

Une brochure propose une rétrospective graphique des réflexions menées lors de l’atelier du 27 mai 2021. Pour accompagner cette synthèse, nous avons choisi d’y adjoindre des extraits de trois immenses auteurs contemporains : Frantz Fanon, Edouard Glissant et Aimé Césaire.

Avec la participation des intervenantes suivantes :

▶ Mara Coppens (DGD)
▶ Nadia Cornejo (C.N.C.D)
▶ Marie-Reine Iyumva et Tine Geunis (Africa Museum)
▶ Mireille Robert (BAMKO)
▶ Sarah Arras et Bjorn Maes (11.11.11)

Aller + loin

Télécharger la brochure Tours d’horizon décoloniaux ici!

 

 

Pin It on Pinterest

Share This