Données clés sur les inégalités entre riches et pauvres, selon l’ONG Oxfam • Crédits : Kun TIAN, Thomas SAINT-CRICQ – AFP

Le nouveau rapport sur les inégalités mondiales publié en janvier 2019 par l’ONG Oxfam révèle que la concentration de la richesse a augmenté. Ce rapport accablant dénonce des inégalités qui ne cessent de s’accentuer. Découvrez les chiffres et recommandations d’Oxfam.

Les inégalités chiffrées

En un an, la fortune des milliardaires a augmenté de 900 milliards de dollars. Alors qu’ils n’étaient déjà que 43 à posséder autant que la moitié la plus pauvre de l’humanitéen 2017, ce chiffre tombe à 26 en 2018. Selon le rapport d’Oxfam, les plus pauvres voient leurs ressources diminuer de 11%. Les niveaux actuels d’inégalités et de pauvreté ne sont pas une fatalité mais résultent de choix politiques et économiques. Face à ce constat alarmant, quelles sont les solutions pour réduire les inégalités ?

Réduire les inégalités : un choix politique

Lutter contre les inégalités relève d’un choix des pouvoirs politiques pour Oxfam.

« Nous pouvons choisir de continuer à récompenser les personnes qui sont déjà riches, ou au contraire de lutter contre les inégalités et de mettre un terme à la pauvreté. Nous pouvons aussi choisir de bâtir une économie humaine dans laquelle les entreprises et les personnes les plus riches paient leur juste part d’impôts et d’utiliser ces précieuses ressources pour financer les services publics et la protection sociale pour toutes et tous. » (extrait du rapport)

Choisir les services publics et non les fortunes privées

Oxfam exhorte les États à se mettre à l’écoute des citoyens et prendre des mesures concrètes et efficaces pour réduire les inégalités. Cela passe par des plans d’actions et la définition d’objectifs qui s’inscrivent dans les engagements des États pour atteindre l’Objectif de développement durable (ODD) 10 sur les inégalités.

Ces plans doivent inclure des actions dans les trois domaines suivants :

  1. Fournir des soins de santé, une éducation et d’autres services publics gratuits et universels qui bénéficient également aux femmes et aux filles.
  2. Décharger les femmes des millions d’heures de travail non rémunéré qu’elles consacrent chaque jour au soin de leur famille et de leur foyer.
  3. Mettre un terme au nivellement par le bas de l’imposition des entreprises et des individus fortunés.

Des services publics de qualité

Les services publics comme la santé et l’éducation, ainsi que les allocations familiales, les retraites et les autres programmes de protection sociale peuvent réduire considérablement les inégalités. Pour cela, ils doivent être gratuits publics, universels, d’une grande qualité, tout en assurant la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Pour Oxfam, taxer la richesse et le capital à des niveaux plus équitables ou encore en finir avec la fraude et l’évasion fiscales des entreprises et des super-riches sont des solutions pour mieux répartir les richesses. Réduire les inégalités passe également par un renforcement indispensable de services publics de qualité pour combler le fossé entre pauvres et riches.

Share This