En 67 photographies, cette exposition itinérante dresse les portraits de personnes qui migrent avec un regard en contre point sur les parcours d’exil : ce qui est montré ici ce sont des femmes, des hommes et des enfants incroyablement résilients sur un chemin de vie chaotique. L’exposition dénonce en images les difficiles conditions de vie des migrants ici et ailleurs, dans une Europe «forteresse ». Sans misérabilisme, le collectif Huma partage aussi les espoirs et expériences humaines positives.

De nombreuses personnes réfugiées prennent leur vie en main, s’intègrent, continuent à vivre malgré un parcours pourtant semé d’embûches. C’est en parlant avec ces personnes que nous nous sommes rendu compte qu’il était capital d’évoquer ces drames humains, mais aussi leur capacité à surmonter les épreuves.
Le Collectif Huma 

Créer des ponts, ici et là-bas

« Les photographes du collectif belge Huma sont partis à leur rencontre “là-bas” dans les camps de réfugiés au Liban, en Jordanie, mais aussi “ici” en France et en Belgique. À Calais, ils ont documenté leur vie quotidienne dans la jungle avant son démantèlement lors duquel ils étaient d’ailleurs présents. En Belgique, ils ont aussi bien sillonné la côte (la Panne, Zeebrugge) que l’Office des étrangers avec ceux qui y font la file en pleine nuit pour photographier ce manque d’humanité quand il s’agit de leur accueil. Et puis, ils ont suivi quelques-uns des plus jeunes d’entre eux arrivés en Belgique, où ils ont commencé à reconstruire leur vie, faisant preuve d’une détermination qui force le respect.

Au-delà du drame humain de ce parcours migratoire, c’est la résilience de ces réfugiés et demandeurs d’asile qui est ici photographiée. Cette capacité à surmonter les moments douloureux de l’existence et à se développer en dépit de l’adversité. En présentant ce reportage, le collectif Huma et Amnesty International veulent créer des ponts entre le public belge et ces hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, qui vivent “chez nous”. Ils cherchent à les présenter non pas comme des victimes, mais comme des acteurs de leur propre vie. »

Extrait de l’article de Amnesty International

Photos prises dans le cadre du Tour des cafés « Nous, migrant.e.s, tissons l’humanité », un projet du Centre Culturel d’Ottignies Louvain-La-Neuve, coorganisé par l’asbl Corps écrits et la Maison du Développement Durable.

En savoir +

L’exposition #JeSuisHumain s’adresse à un large public et en particulier aux jeunes, mais aussi aux amateurs d’art, militants, sympathisants, simples citoyens… Une des priorités est d’attirer, grâce à l’exposition, un maximum d’écoles situées aux alentours de chaque ville mais également de les inciter à exposer elles-mêmes.

Découvrez l’exposition en ligne

Réservez l’exposition :

Disponible en plusieurs exemplaires en deux formats pour une mise à disposition gratuite aux groupes locaux d’Amnesty, centres culturels, musées, communes, établissements scolaires entre autres. 
Elle est accompagnée d’un dossier pédagogique pour les professeurs et encadrants de groupes de jeunes du primaire et du secondaire.

PLANNING ET BOOKING ONLINE
Amnesty International
Tel : 02 538 81 77
Email expositions(at)amnesty.be

S’inscrire dans une démarche pédagogique :

Pour télécharger le dossier de présentation de l’exposition
Pour commander notre dossier pédagogique de l’exposition #JeSuisHumain et/ou inscrire une classe ou un groupe de jeunes à une visite de l’exposition

Share This