La Conférence de Berlin en 1885 : “À chacun sa part”. Caricature française de Draner parue dans L’Illustration.

L’heure n’est pas à l’humour ou à la dérision. La FUCID nous rappelle avec ce QUIZZ l’épouvantable réalité de la colonisation belge au Congo. Il est toujours bon de se remémorer l’Histoire pour ne pas se raconter d’histoires…

Questions du QUIZZ

1/ La conférence de Berlin, qui a eu lieu entre 1884 et 1885,…

  1. Réunit pour la première fois les représentants de vingt-neuf pays africains et asiatiques qui s’affirment sur la scène internationale.
  2. Reconnaît à Léopold II, roi des Belges, la possession privée d’un vaste territoire baptisé “État indépendant du Congo”.
  3. Est le moment de partage du continent africain par des puissances coloniales, qui y tracent des frontières sans tenir compte des situations de pouvoir et des spécificités culturelles de l’Afrique à cette époque.

2/ “Les mains coupées” au Congo, c’est…

  1. Une rumeur lancée par les Britanniques afin d’entacher l’image de la Belgique.
  2. Le dérapage de certains colons belges, ce qu’ignorait Léopold II.
  3. Un des produits d’une politique de violence systématique afin d’exploiter le plus possible d’ivoire et de caoutchouc.

3/ Lorsque le Congo passe d’une propriété privée de Léopold II à un territoire appartenant à l’État belge en 1908…

  1. Les atrocités cessent et le pays s’attelle au développement du Congo.
  2. Rien ne change réellement.

4/ En quelles années la République démocratique du Congo, la République du Rwanda et la République du Burundi sont-elles devenues indépendantes ?

  1. 1910, 1918 et 1945
  2. 1922 et 1951
  3. 1960 et 1962

5/ Après l’indépendance du Congo, la Belgique a laissé…

  1. Un pays exploité, endetté, sans reconnaissance de la Belgique de ses responsabilités.
  2. Des résultats largement positifs ! Un pays développé, avec des infrastructures et une meilleure éducation.
  3. Un bilan en demi-teinte, mais tout de même une amélioration des conditions de la population.

6/ Qui était Patrice Lumumba ?

  1. Le président de la République démocratique du Congo de 1965 à 1997, mort des suites d’un cancer en exil au Maroc.
  2. Le tout premier Premier Ministre de l’actuelle République démocratique du Congo, assassiné en 1961 avec le concours d’autorités belges, congolaises et de la CIA.
  3. Un prêtre connu pour ses actions personnelles caritatives, canonisé par l’Église catholique.

7/ « Partez à la découverte de l’Afrique noire et des Pygmées… Ils sont à Yvoir ; pour la première fois, ils sont venus du Cameroun en Belgique pour vous présenter leur culture, leur mode de vie, leurs danses… » : huit Pygmées Bakas, amenés du Cameroun, sont “exposés” dans le parc animalier privé de Champalle en…

  1. 1897
  2. 1958
  3. 2002

Réponses au QUIZZ

1/ Réponse 2 et 3 : La Conférence de Berlin marque à la fois le partage d’un continent entier entre puissances européennes et la reconnaissance à Léopold II de la possession privée d’un vaste territoire baptisé “État indépendant du Congo”. Tout ceci de manière absolument unilatérale par rapport aux populations peuplant les régions concernées.

2/ Réponse 3 : La pratique des mains coupées est l’un des nombreux crimes commis envers les autochtones ne remplissant par leurs quotas de récoltes. Les démographes estiment que la population a décliné de plusieurs centaines de milliers, voire de millions d’habitants durant le règne de Léopold II sur le Congo (1885 – 1908)[1].

[1] La colonisation belge en Afrique centrale, musée BELvue.

3/ Réponse 2 : Jusqu’à la fin, le Congo a été soumis un apartheid de fait avec une ville “blanche” et une cité “indigène”, les populations des campagnes étaient obligées de cultiver certains produits, beaucoup d’hommes valides de travailler dans des entreprises de Blancs (mines, plantations), la population devait fournir un certain nombre de jours de travail gratuit par an, des peines étaient spécialement réservées aux Africains, comme le fouet, etc.[2]

[2] Idem

4/ Réponse 3.

5/ Réponse 1 : Avec l’exportation du caoutchouc, du diamant, du coltan… la colonisation a surtout profité au développement de la Belgique et à la fortune royale. En plus de décennies de travail forcé, le Congo fraîchement indépendant a également hérité de la charge de la dette contractée par le pouvoir colonial belge auprès de la Banque Mondiale : 120 millions de dollars de prêts… dont 105 millions ont été dépensés en Belgique. De meilleures infrastructures développées par les Belges (santé, routes)… mais à quel prix ? [3]

[3] Pauline Imbach, Christian Desert, « Belgique. Reconnaître ses responsabilités historiques », 2010, CADTM.

6/ Réponse 2.

7/ Réponse 3 Il y eut bien des “zoos humains” aux 19e et 20e siècles en Belgique, montrant une image stéréotypée de l’Africain “primitif”. Mais cette exposition a bien eu lieu en 2002. L’opération se voulait “humanitaire” (récolter des fonds pour le Cameroun), mais elle rappelle tristement l’histoire coloniale… Huit Pygmées Bakas y dansaient et chantaient sans véritable contrat de travail et sans liberté de mouvement.

En savoir +

FOCUS

À chaque rentrée, la FUCID vous propose de faire le FOCUS sur la thématique de la campagne actuelle.
Ce QUIZZ a été publié initialement dans le numéro de juin 2020 sur la décolonisation des savoirs, téléchargeable en cliquant sur l’image ci-contre. Les dernières publications sont disponibles sur le site de la FUCID.

Aller + loin

Découvrez les activités de la FUCID

Rue Bruno 7, 5000 Namur – +32(0)81.72.50.88
fucid@unamur.bewww.fucid.be – Facebook @Fucidnamur

Pin It on Pinterest

Share This